Monotypes

1/1

Donc celui qui méprise les mots ou qui ne sait pas lire,

trouve l’essentiel dans les gravures , Il y voit qui il est, à qui il ressemble ou ce qui lui manque.
J’appelle ceci le Miroir des fous, 
dans lequel chacun se mire;

Celui qui regarde dans le miroir des fous, Sait qui il est et à quoi il ressemble.
Celui qui le fait honnêtement apprend ici  qu’il ne doit pas se prendre au sérieux ,
Ne s’imagine pas avoir ce qu’il n’a pas, car aucune personne vivante n’est parfaite

Et personne ne peut prétendre à juste titre ne pas être un fou,  mais être un sage;

Car celui qui ose se traiter de fou, sera bientôt vanté pour sa sagesse.

Jérôme Bosch « préface de la nef des fous » Bâle 1494.

Citée dans la traduction d.E.Vandervoort Brant.2007

Gravures

Copyright : adagp